Comment sécuriser les abords de ma maison ?

Comment sécuriser les abords de ma maison ?

Selon les chiffres publiés par le ministère de l’intérieur en 2016, on décompte 507 000 tentatives de cambriolages ou cambriolages réussies en métropole. Cela signifie que 1.6% des ménages français ont subi un cambriolage sur cette même année.

L’étude de ces chiffres permet de comprendre le procédé des cambrioleurs et nous donne les moyens pour les dissuader de passer à l’acte. Vous pouvez retrouver l’ensemble de l’étude en cliquant sur le lien suivant : https://www.interieur.gouv.fr/Interstats/Actualites/Rapport-d-enquete-cadre-de-vie-et-securite-2017 (Rapport d’enquête « Cadre de vie et Sécurité » 2017).

Dans cet article, nous verrons tous les points de vigilance à avoir sur votre propriété pour vous prémunir du cambriolage. Nous verrons que les actions possibles sont multiples et que les fabricants ne manquent pas d’astuce pour contrer les voleurs.

Portail et clôture sont un passage obligatoire pour l’accès à votre propriété, nous allons donc voir comment se prémunir au maximum pour protéger ses biens et sa famille.

Avant de vous lancer dans les projets de réalisation, consultez le PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui stipule un certain nombre de règles à respecter pour le choix de vos menuiseries extérieures. Par exemple dans le cas du portail battant qui ne doit pas empiéter sur la voie publique ou les hauteurs maximales de clôture à respecter. A savoir 2.60 mètres maximum si la ville possède moins de 50 000 habitant et 3.20 mètres si elle compte plus de 50 000 habitants.

Le portail

Pour les modèles les plus sécurisants, deux se démarquent par rapport aux autres :

  • Coulissant 1 vantail : l’avantage principal de ce modèle réside dans la serrure sur le pilier. Si ceux-ci sont en béton, il sera difficile voire impossible de l’ouvrir ou le forcer avec des barillets de nouvelle génération.
  • Battant : veuillez tout de même à sceller la battue centrale dans le seuil béton pour ne pas favoriser l’arrachement si quelqu’un venait à forcer sur un des deux vantaux. Privilégiez les modèles en fer forgé (économique et d’un certains poids) si vous vouliez avoir un aspect ajouré. Sinon partez sur un modèle aluminium (longévité) ou PVC (économique) plein. Ces derniers ont l’avantage de ne demander que très peu d’entretien.

La clôture

Les clôtures autour de votre propriété doivent être suffisamment solides et hautes, on évitera ainsi qu’elles soient escaladées. Soyez vigilant sur les mécanismes de liaison inter-poteaux : ceux-ci doivent être résistants aux chocs et bien fixés. Pour être sûr de leur robustesse, privilégiez des serrures certifiées A2P (Assurance Prévention Protection).

Après avoir posé vos clôtures, n’hésitez pas à doubler cette dernière avec une haie dissuasive pour tout type d’intrus. Le meilleur choix serait de partir sur des arbustes défensifs : impénétrable en raison de leur densité ou leur caractère piquant ou coupant.

Bien qu’extrême, il vous est possible d’installer une clôture électrique (même si l’on n’est pas exploitant agricole) mais pour des questions de sécurité évidentes, leur réglementation est très stricte. La pose de telles clôtures doit faire l’objet d’une déclaration préalable en mairie, suivie contrôles rigoureux.

Les accessoires

Tous les accessoires doivent être certifiés CE. Certains sont plus techniques que d’autres pour la pose, rapprochez-vous d’un artisan si vous avez un doute.  

Autour du portail

  • La motorisation rendra le forçage du portail bien plus difficile et la fermeture sera sécurisée grâce à l’arrêt sous pression en cas de choc et la détection des cellules photoélectriques. Les moteurs sont très souvent accompagnés d’une batterie de secours en cas de panne de courant. Ce dernier sera plus ou moins volumineux en fonction du poids du portail, certaines marques les proposent mêmes intégrées aux piliers, rendant l’intégration dans l’environnement parfaite.
  • L’interphone ou mieux le visiophone vous permettra d’écouter et voir ce qu’il se passe devant chez vous. Certains même vous permettent d’enregistrer et stocker du contenu vidéo. Pouvant servir par la suite à l’enquête qui sera menée par les forces de l’ordre.
  • Le choix de la serrure pourrait aussi représenter une plus-value pour votre projet. Mais entre serrure manuelle ou électrique, il n’y a pas photo. Il en existe des biométriques, à pennes ou à crochets. Une épaisse chaine cadenassée peut aussi faire figure de serrure.
  • Installez au-dessus du portail et des clôtures des fers de lance, qui dissuaderont n’importe qui de s’aventurer dans la propriété. Attention toutefois avec le barbelé celui-ci devrai être strictement à l’intérieur de votre propriétaire. Si un voleur venait à se blesser sur vos barbelés, les services publics viendraient aussitôt contrôler la conformité du barbelé installé.
  • Vous disposez d’une box domotique ? Les lecteurs de badge ou d’empreinte sont très efficaces. Idéalement ils sont reliés directement à la box via un câble blindé pour un maximum de sécurité.

Domaine public

Pour sortir aisément de votre propriété, rien de mieux qu’un miroir convexe qui vous permettra d’avoir une lecture simple sur la route. Vous serez aussi mieux repéré par un piéton ou une voiture proche.

Conseils supplémentaires

Même si ça parait évident, la première chose à éviter c’est de cacher vos clés dans un pot de fleur, sous un paillasson… Ces cachettes sont facilement repérables et quelqu’un pourrait essayer de comprendre vos habitudes de vie.

Trois recommandations supplémentaires qui s’appliquent lorsque vous vous absentez de votre domicile pour une période prolongée :

  • Depuis 2018 les services publics ont mis en place l’opération « Tranquillité Vacances ». Il suffit de s’inscrire via un formulaire en ligne à remettre au commissariat ou en gendarmerie. Les autorités compétentes passeront de temps en temps chez vous pour vérifier que tout va bien. Pour cela, il suffit de remplir le formulaire disponible à l’adresse https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R41033
  • Ne laisser aucun message sur votre répondeur indiquant que vous vous absentez. Certains peuvent se faire passer pour des démarcheurs mais en réalité, essaient de traquer les heures et jours d’absence des occupants. A ce propos, il peut être intéressant de s’inscrire à Bloctel, un service gouvernemental gratuit vous permettant de ne plus être contacté par les démarcheurs téléphoniques (sous peine de poursuite). Il suffit de s’inscrire en quelques clics à cette adresse http://www.bloctel.gouv.fr/
  • La Poste propose un service de redistribution temporaire ou garde de courrier. Cela permet d’éviter aux curieux de voir qu’aucun membre du foyer ne relève le courrier depuis un certain temps. Ce qui les renseignerait sur une absence longue durée, comme des vacances. Il s’agit en fait une option à souscrire auprès de la poste via un formulaire en ligne juste ici https://www.laposte.fr/demenagement-absence

Si malgré tout vous doutiez encore de votre sécurité et celle de vos proches, il ne vous reste plus qu’à aménager une « Panic Room » : un bunker inviolable qui protège les habitants contre les intrusions. Une société des Bouches-du-Rhône en proposent sur mesure. Prévoyez entre 30 000 et 150 000 euros pour la construction et quelques milliers par an pour la maintenance.  

Laisser un commentaire