Portails coulissants : autoportant ou rail au sol, quelles différences ?

Parmi les portails coulissants, il existe deux systèmes d’ouvertures distincts : l’autoportant et le rail au sol. Si l’ouverture coulissante avec rail au sol est la plus connue du grand public, il s’avère cependant que l’autoportant est une solution très avantageuse en terme d’entretien.

Système autoportant vs système sur rail

Il existe 2 principales différences entre les deux systèmes :

  • Le système de guidage : le portail autoportant repose sur un système de galets fixés au sol alors que le portail sur rail fonctionne à l’aide de roues ou galets coulissant sur un rail fixé au sol.
  • La maçonnerie : un système autoportant permet la création de 3 types de maçonnerie différents : deux massifs bétons isolés (1 par pilier), longrine béton classique et longrine béton enfouie. Le système sur rail coulissant quand à lui ne permet que l’utilisation d’une longrine béton affleurante. Ainsi, un portail autoportant va permettre de s’affranchir de l’effet seuil engendrer par la présence d’une longrine béton classique.
> Simulez le coût d'un portail coulissant sur rail <

> Simulez le coût d'un portail coulissant autoportant <

 

 

Le système de guidage

portail coulissant rail systeme

Un premier élément clé est le système utilisé pour guider le portail.

Un portail coulissant sur rail repose sur des roues ou galets qui roulent sur un rail fixé au sol. Cependant, ce système rend le portail plus sensible au vent qui peut le faire dérailler. Il est aussi nécessaire de s’assurer régulièrement qu’aucun élément au sol (cailloux, amas de feuille…) n’empêche ou freine sa fermeture. En définitive, cela engendre de ce fait un suivi et entretien régulier.

Le portail est peu sollicité lors des manœuvres, rendant par conséquent sa déformation impossible. La force qui s’exerce sur le tablier est ici compensée par la réaction au niveau des roues. D’ailleurs, cette compensation des forces permet le soutien du portail sur toute sa longueur.

galets autoportant système

Un portail coulissant autoportant repose sur un système de galets fixés au sol. D’abord, le vantail possède un cadre inférieur creux dans lequel les galets viennent rouler et permet ainsi le déplacement du portail. Ce système qui porte le portail au dessus du sol n’est pas gêné par la présence d’éléments au sol tandis qu’il est également plus résistant au vent.

A savoir qu’il est plus exigeant mécaniquement, donc il doit posséder une rigidité supérieure au portail coulissant classique.  La force qui s’exerce sur le tablier est ici reprise par le système de galet. Donc la partie qui dépasse du pilier à un rôle de contrepoids : elle soutient le poids du portail pour ne pas qu’il fléchisse.

forces sur portail coulissant autoportant

La maçonnerie

Un portail coulissant sur rail nécessite une longrine béton assez conséquente. A noté que sa longueur représente un peu moins du double de la largeur de passage que vous envisagez. A contrario, un portail autoportant ne nécessite que deux plots bétons sur lesquels seront fixés les piliers et le système de galet.

Vous pourrez voir sur cette vidéo de la société Portaleco, les différences de maçonnerie entre les deux possibilités.

 

L’effet de seuil

Directement lié à la présence ou l’absence d’une longrine béton, l’effet de seuil se fait ressentir surtout en cas de pente. En cas de pente, la longrine béton crée un seuil qui peut endommager le bas de caisse de votre véhicule.

En cas de pente, le portail autoportant permet de s’affranchir du seuil imposé par la longrine béton. Donc le fait de n’avoir que deux plots en béton garantit une pente régulière sur l’ensemble de la largeur de passage.

Une seconde vidéo de la société Portaleco illustre cette question :