Comment choisir l’emplacement pour mon portail ?

Maintenant que vous comprenez mieux les dimensions, on peut aborder la question de l’emplacement en connaissance de cause.

Pour les habitations existantes, ce choix est généralement imposé par un accès existant. Vous pouvez vouloir le modifier.

A l’instar des habitations neuves, il faut prendre soin de consulter les consignes émanant du permis de construire de la maison. En général un accès au terrain est prévu et fait partie du permis de construire accordé. Si vous avez certaines marges de manœuvres, vous ne pourrez pas créer, par exemple, un accès nouveau sur une voie de circulation sans nouvelles démarches administratives.

Chaque commune établit sa propre réglementation pour l’installation de clôture et de portail. Il convient de vous renseigner auprès de votre mairie pour vous informer de la réglementation en vigueur : le Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Les règles de distances à respecter entre les voisins, et entre vous et la voie publique, y seront précisées. De même, le PLU peut spécifier des matériaux choisis, des couleurs et des hauteurs de clôtures et de portail. De plus en plus de communes demandent un plan ou une image représentant l’intégration du portail dans le site. Si votre commune n’a pas de PLU, vous pouvez être dispensé de ces formalités, et n’avoir qu’une simple déclaration préalable de travaux à faire, ne nécessitant pas d’autorisation.

Démarches administratives :

La déclaration préalable de travaux est constituée d’un dossier administratif visant à vérifier que votre projet respecte les règles d’urbanisme de la commune. Spécialement prévue pour des projets de faible importance, ne modifiant pas la surface d’habitation. Le dossier est à établir en deux exemplaires et valable 3 ans. Les délais d’instruction sont généralement de 1 à 2 mois à partir de la date du dépôt de votre dossier en mairie. Enfin, la déclaration est à établir au moyen du formulaire Cerfa n° 13703*06.

Pour aménager l’accès à votre terrain, il faut vous poser quelques questions simples. Comment vais-je rentrer chez moi ? La circulation sur la voie de circulation est-elle importante ? Mon accès me permet–il de rentrer ou de sortir en toute sécurité ? Ai-je une visibilité appropriée ? Faut-il prévoir un emplacement devant mon portail pour me garer en attendant que la voie de circulation se libère ? En dehors d’un accès véhicule, quels sont mes visiteurs habituels ou les utilisateurs sans véhicule ? Prévoyez-vous de laisser un véhicule en permanence derrière le portail ? Où se situeront les éventuels emplacements de vos poubelles, de la boîte aux lettres ?

Y aura-t-il un portillon en plus du portail ? Dans ce cas en effet cela représente un accès supplémentaire, qui peut servir pour les cas de coupure de courant par exemple. Par ailleurs, en cas de présence de portillon, c’est généralement vers celui-ci que se trouve l’interphone.

Egalement si votre chemin d’accès est en pente ou avec un virage, ce sont des contraintes supplémentaires. Il peut être intéressant de déplacer le portail dans un endroit plus approprié.

De plus, si vous souhaitez installer un portail coulissant, il y a besoin d’une distance de refoulement de 3 ou 4 mètres, il faut donc prévoir cet espace pour situer le portail.